Select Page

Le Microsoft Surface Pro 6 de 12,3 pouces, un 2-en-1 plus puissant que son prédécesseur

Les PC portables hybrides sont de plus en plus appréciés. Et pour cause, leurs caractéristiques associant les performances d’un ordinateur portable à la mobilité et l’interactivité d’une tablette en font de performants outils de travail. Un point que la firme de Redmond a parfaitement compris et propose à ce titre une évolution avec le tout nouveau Microsoft Surface Pro 6.

Microsoft Surface Pro 6
Microsoft Surface Pro 6

Annoncé lors d’une conférence à New York en même temps que le Surface Laptop 2, le constructeur américain affirme que son nouveau modèle de 12,3 pouces sera 50% plus rapide que son prédécesseur. Encore faut-il s’en assurer en jetant un œil aux caractéristiques techniques de la bête.

L’arrivée des processeurs Kaby Lake Refresh

Principale évolution annoncée par Microsoft, le Surface Pro 6 intègre un processeur de 8ème génération Kaby Lake Refresh équipé de 4 coeurs ! Pour son modèle de base, un Intel Core i5-8250U est proposé, tandis que pour le modèle le plus élaboré, ce sera le Intel Core i7-8650U qui fera son office. Ces derniers seront assistés de 8 ou 16 Go de mémoire vive en LPDDR3 cadencé à 1866 MHz. Des performances revues à la hausse et très confortables, mais qui ne sont pas si audacieuses que nous l’imaginions.

À noter que Microsoft profite de cette mise à niveau pour supprimer l’entrée de gamme qui s’accompagne d’un Intel Core m3 sur la 5ème génération.

Microsoft Surface Pro 6

Un ordinateur hybride, par son aspect compact, ne peut évidemment pas embarquer une carte graphique digne de ce nom. Il faudra donc compter sur le chipset Intel UHD Graphic 620 embarqué dans le processeur, amplement suffisant pour de la bureautique ou du multimédia, mais inadaptée pour des jeux vidéo gourmands.

Quant au stockage, une importante différence subsiste entre le modèle de base et le modèle le plus poussé. Avec un stockage minimum de 128 Go grâce à un SSD M.2 NVMe, l’acheteur sera rapidement contraint de débourser plusieurs centaines d’euros de plus pour obtenir un espace allant jusqu’à 1 To de capacité.

Toujours aussi beau, mais pas de clavier inclus

Concernant le design, le Surface Pro 6 conserve ses caractéristiques tout en y ajoutant une touche d’évolution. Proposant un châssis très fin de seulement 8.5 mm d’épaisseur fait en magnésium, la béquille qui l’accompagne propose un angle allant jusqu’à 165°, soit 15 degrés de plus que la précédente version. Cette 6ème génération s’accompagne également d’un nouveau coloris noir mat en plus du traditionnel gris platine.

Microsoft Surface Pro 6
Microsoft Surface Pro 6

Comme son ancêtre, le clavier amovible dispose d’un système de rétro-éclairage mais sera dépourvu de pavé numérique – format oblige. Celui-ci ne propose un revêtement en alcantara que pour celles et ceux qui seront prêt à débourser quelques euros supplémentaires. Et là encore, Microsoft fait le choix de le vendre à part, un décision qui suscitera sans aucun doute quelques critiques.

Un écran des plus convaincants

Son écran tactile LCD IPS de 12,3 pouces dispose d’une définition HD de 2736 x 1824 en format 3/2, conservant ici une parfaite similitude par rapport à son ancêtre. Bien que le taux de contraste et la luminosité maximale placent ce 2-en-1 dans le haut du classement, son format n’est pas optimal pour de la lecture de vidéo par rapport à un écran en 16/9.

On retrouve par ailleurs un capteur frontal à 5 MP et un autre au dos de 8 MP, tous deux en 1080p avec microphones. Le duo d’enceintes est tout juste correct (1.6W) et la reconnaissance faciale compatible avec Windows Hello est présente. La batterie est quant à elle dotée d’une autonomie de 13 heures et demi, ce qui est largement suffisant pour la plupart des utilisateurs.

Microsoft Surface Pro 6
Microsoft Surface Pro 6

Coté connectivité, le Wi-Fi 802.11ac et du Bluetooth 4.1, qui n’est pas des plus récents mais qui fait son travail sans difficulté, sont présents. Reste enfin la connectique qui ne change pas d’un pouce, on y retrouve : une prise jack, un port USB 3.0, un Mini DisplayPort, un port Surface Connect et enfin un lecteur de carte microSDXC. Microsoft fait donc l’impasse une fois de plus sur l’intégration d’un connecteur USB-C…

Plus performant, mais à un prix plus élevé

C’est ici un très bon PC portable hybride que Microsoft nous propose et qui saura séduire pour satisfaire des besoins professionnels. Comme sur les générations précédentes, les graphistes, illustrateurs et les passionnés en tout genre se feront un plaisir d’exploiter les capacités du stylet actif sur ce superbe écran.

Si son design n’évolue quasiment pas malgré le nouveau coloris présenté, ses caractéristiques techniques et son autonomie sont légèrement améliorées par rapport à la 5ème génération.

Le Surface Pro 6 est pour l’instant proposé aux Etats-Unis à partir de 899$ pour le modèle de base (Core i5 / 8 Go / 128 Go) et jusqu’à 2299$ pour la version avec 1 To de capacité. Notez que ce prix ne comporte pas des éléments comme le stylet ou le clavier, pour lesquels il faut débourser respectivement 99 et 160$… Un choix très discutable face à une concurrence qui n’hésite pas à proposer des modèles avec ces accessoires par défaut.

La Surface Pro 6 devrait arriver en Europe courant 2019 à partir de 1049€, le clavier vous en coutera 150€ de plus.

À propos de l’auteur

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *